Logiciel piraté, que risque t'on ?


3 novembre 2021

Logiciel pirate les risques : 750 000 € d amende virus ramsoware

Avec la multiplication des sites et plateformes qui facilitent l’accès à des versions piratées (crackées) de logiciels dans tous les domaines, le salarié et même les dirigeants d’entreprise sont souvent tentés par cette offre gratuite.

Si l’utilisation de logiciel piraté en entreprise peut apparaître sans conséquence en apparence, elle comporte en réalité de nombreux risques.

Sanction pour utilisation frauduleuse d'un logiciel

Des procédures civiles et pénales peuvent être entreprises contre toute personne physique ou morale soupçonnée de piratage de logiciel protégé. Si le piratage a été fait dans un cadre professionnel, l’employé encourt le risque d’être licencié pour non-respect de la charte informatique de l’entreprise si elle existe.

Pour une personne morale, les sanctions possibles comprennent une amende pouvant s’élever jusqu’à 750 000 euros, la confiscation du matériel ayant servi au piratage, l’interdiction d’exercer temporairement voire définitivement une ou plusieurs activités professionnelles, l’interdiction d’émettre des chèques pendant au moins 5 ans et même le placement sous surveillance judiciaire.

Risque de virus ou ransomwares

L'autre risque est qu'un logiciel piraté ne peut recevoir de mise à jour de sécurité et de ce fait, s'il existe des failles dans la version piratée, vous risquez de vous retrouver avec des virus ou avec des ransomwares dans votre système d'information avec les conséquences que tout le monde connaît.

Source : journaldunet.fr
Crédit Photo : pixabay.com

Voir toutes les actus Logiciels Nous contacter